Au début de cette troisième semaine de confinement, permettez moi ces quelques réflexions :

Le constat

La pandémie de coronavirus et les mesures de confinement qui en découlent plongent (parmi d’autres) le monde de la formation dans un traumatisme

Au niveau des apprenants et des organisations : des formations réglementaires ou nécessaires à des prises de poste ne peuvent pas avoir lieu, les infrastructures matérielles et de communication ne permettant pas toujours de les transformer en visio-conférence. Transformer simplement  des power-point ou des fichiers pdf en e-learning (en les affublant d’une voix synthétique) est un exercice risqué de nature à rendre le e-learning décevant, insipide, voire rebutant.

Au niveau des formateurs : les formations présentielles ont totalement disparu et ce pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Au niveau de tous : si le confinement dure jusqu’à début mai, le mois de mai est perturbé par les ponts et les jours fériés, les soldes de congés seront à prendre, le mois de juin sera consacré à rattraper le retard sur l’activité et nous arriverons déjà à juillet-aout. On peut donc penser que très peu de formations se feront en présentiel avant septembre. Et ce alors que le confinement et une situation de télétravail laissent d’ores et déjà des plages horaires disponibles dans la journée.

Comment nous pouvons vous aider

Nous proposons d’ores et déjà  toutes nos formations réglementaires dans une version 100 % e-learning (IAS, IOBSP, formations annuelles DCI et DDA, ), et ce dans le respect total des textes réglementaires.

Nous travaillons à l’heure actuelle à la construction de formations complémentaires dans les domaines du patrimoine, des instruments financiers et de l’immobilier, dans des versions 100 % e-learning. Ces formations nouvelles pourront être démarrées pendant la phase de confinement et poursuivies avec toute la souplesse du e-learning dans cette phase post confinement qui, comme nous l’avons dit, ne se prêtera pas au présentiel.

A la demande de certains de nos clients qui souhaitent garder le contact avec leurs collaborateurs confinés et en activité réduite, nous construisons grâce à notre catalogue de 320 modules  des offres 100 % e-learning de remise à plat et de renforcement des connaissances transversales des métiers de la banque, de l’assurance, du patrimoine et de l’immobilier.

Nos capacités d’ingénierie pédagogique et graphique sont totales et nous sommes en mesure de vous aider à transformer des présentiels en un certain nombre de séquences blended-learning (e-learning, classes virtuelles, e-training, serious games…)

Le hasard du calendrier a fait que le jour du confinement e-learning-letter publiait une contribution de notre part sur le blended learning. Elle est visible ici.

Comment nous avons pu organiser la réponse

Dès le 16 mars, avant la décision de confinement , nous avons activé le plan de continuation de l’activité en organisant le télétravail. Ceci a nécessité le déménagement des stations de travail au domicile des collaborateurs, la mise en place de solutions techniques appropriées (VPN, messagerie instantanée, outils de visio-conférence, outils de transfert de fichiers volumineux pour éviter les mails avec pièce jointe).

Moyennant quoi l’entreprise est à 95% en ordre de bataille et n’a à aucun moment cessé de répondre aux demandes des clients.
N’hésitez pas à venir vers nous pour trouver une solution aux problèmes de formation, même s’ils paraissent insolubles en l’état. Nous aurons ensemble le même réponse que Mark TWAIN: « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait« .